4 façons par lesquelles webshop et magasins physiques vont s’influencer

Il est démontré que les webshops ont un effet sur les magasins hors ligne. Auparavant, on craignait que cet effet soit avant tout négatif, mais depuis cette crainte s’est avérée être non fondée.

Si le commerce en ligne a bel et bien un effet sur le réseau de magasins physiques, cet impact n’a pas l’importance initialement attendue : le réseau des magasins physiques assure sa place parmi les autres canaux de vente. Toutefois, le magasin physique devra bénéficier de certaines adaptations pour répondre aux effets de la vente en ligne. En quoi consistent ces fameux effets ? Comment un canal en ligne va-t-il influencer un magasin physique, et vice versa ?

Si une dynamique existe bien entre le webshop et les magasins physiques, elle ne peut toutefois pas toujours être ainsi définie. Dans cet article, nous mettons en évidence 4 façons par lesquelles le consommateur va combiner webshop et magasin physique pour effectuer ses achats.


1. Le showroom hors ligne

C’est le scénario que l’on craignait au début. Le client ferait exclusivement ses achats via le webshop.  Faisant ainsi perdre du chiffre aux magasins physiques. En fait, les consommateurs considèrent le magasin physique comme un showroom, pour voir et examiner les produits, et éventuellement obtenir des conseils. Puis ils passent leur commande en ligne, mais peut-être auprès de la concurrence. Le consommateur se comporte de la sorte s’il sait pouvoir acheter moins cher ailleurs en ligne.

Dès lors, des retailers tentent de contrer cette tendance en proposant, par exemple, le dynamic pricing. Les prix sont ajustés quotidiennement sur base d'une comparaison avec les prix de la concurrence. C’est une façon de convaincre le consommateur de ne pas quitter le magasin sans acheter.

Autre méthode, les retailers vont proposer des services personnalisés pour accompagner le produit. Ils donnent ainsi aux clients des raisons de préférer le magasin physique plutôt que celui en ligne. La valeur ajoutée de l'interaction humaine est mise en avant. La priorité est de former les collaborateurs afin de devenir des spécialistes de la vente capables de donner des conseils personnalisés.


2. Le showroom en ligne

C'est un scénario qui avait échappé au début : se rendre sur un webshop pour découvrir la gamme de produits du retailer, et ensuite effectuer ses achats dans le magasin. C’est une situation de plus en plus courante. Selon une étude réalisée par PWC, 70% des personnes interrogées utilisent l’online comme showroom avant d'acheter offline. En outre, 68% des personnes interrogées ont affirmé avoir déjà fait du ‘showrooming offline’.

Le showroom en ligne présente moins de risques pour le retailer physique que le showroom hors ligne. Car le consommateur va se préparer à faire son shopping, et il n’y a pas plus pragmatique.


3. Le magasin comme point de collecte

Pour ce 3e cas, la fonction du magasin est modifiée : il devient un point de collecte. Les clients commandent en ligne, viennent chercher leur marchandise et retournent ce qui ne convient pas. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce n'est pas une mauvaise évolution pour le magasin. Les études effectuées auprès de différents retailers ont montré que les commandes en ligne suivies de la collecte en magasin avaient pour effet d’augmenter le chiffre d'affaires. La part de marché du retailer augmente dans la proximité immédiate du magasin lorsqu’il propose l’Online order & pick-up.


4. La commande en ligne est livrée à domicile

La 4e manière de procéder est l’Online order & delivery. La commande passée en ligne par le client lui est livrée à domicilie. Normalement, le magasin physique ne va ici pas intervenir, sauf si vous voulez retourner des produits commandés via le magasin. La fonction du magasin se limite donc généralement à servir de point de reprise. Suite à des études menées auprès de différents retailers, il apparaît que commande en ligne et livraison à domicile peuvent être complémentaires : le système permettant d’approvisionner les régions ne disposant pas de magasin physique.


Recevez notre newsletter trimestrielle et restez informé !

aperçu des articles de blog

Lire la suite

Retail Omnicanal : 4 étapes pour passer de l’appréhension à la sécurité

Comment associer un webshop en ligne à vos magasins physiques ? Pour les retailers, c'est une question préoccupante. Et sans aide, y répondre n’est pas simple. Alors, comment aborder le sujet intelligemment ? Démonstration en 4 étapes :

Que va vous apporter l’open data

Dans les coulisses, nous récoltons et combinons grand nombre de données ouvertes. Il s'agit ici du premier élément essentiel qui mènera à des estimations précises de revenu. Mais, pourquoi avons nous recours à des données ouvertes et quels en sont les avantages pour vous en tant que client?

Comment éviter de prendre une mauvaise décision de localisation ? Partie 2 : s’entourer de bons voisins

Des magasins qui ouvrent, mais qui ferment peu après. C’est une situation devenu courante ces dernières années. La prise d’une mauvaise décision de localisation – accentuée par la pression du e-commerce – a des conséquences désastreuses pour les retailers. Alors, comment faire les bons choix ? Nous avons réparti notre expérience en trois articles. Commençons par la partie 2 : la valeur ajoutée d'un clustering efficace.

Get to know RetailSonar