Un chiffre d'affaires en baisse en 2021 pour les grandes villes, mais pas pour les petites ni pour la périphérie

Le covid a modifié le comportement des consommateurs comme jamais auparavant. Nous avons principalement acheté localement et de nombreux voisins parfaits ont soudainement disparu. Le chiffre d'affaires des magasins des petites villes et de la périphérie a augmenté, mais est tout de même resté loin derrière dans les grands centres urbains. Comment les ventes ont-elles évolué par type d'emplacement ? Voici les chiffres !

Un chiffre d'affaires en baisse en 2021 pour les grandes villes, mais pas pour les petites ni pour la périphérie

Le covid a modifié le comportement des consommateurs comme jamais auparavant. Nous avons principalement acheté localement et de nombreux voisins parfaits ont soudainement disparu. Le chiffre d'affaires des magasins des petites villes et de la périphérie a augmenté, mais est tout de même resté loin derrière dans les grands centres urbains. Comment les ventes ont-elles évolué par type d'emplacement ? Voici les chiffres !

Un chiffre d'affaires générés grâce aux voisins parfaits…

En tant que détaillant, vous pouvez réaliser un chiffre d'affaires supplémentaire grâce aux visiteurs que vos voisins attirent. Il peut s'agir d'autres détaillants ou prestataires de services (comme les banques), mais aussi de lieux qui attirent de nombreux visiteurs (aussi appelés "générateurs de trafic"). La seule condition est qu'ils aient un motif d'achat et un profil de client similaires. Une synergie réussie avec les bons voisins peut rapidement générer un chiffre d'affaires supplémentaire de 20 à 200 % pour un magasin.



… mais impacté par le covid.

Le premier confinement en mars 2020 a paralysé la vie sociale. Cela a évidemment eu un impact important sur les transports publics, les bureaux, le tourisme, la culture, les écoles et la restauration.

Les commerces de détail qui dépendent fortement de ces générateurs de trafic ont enregistré jusqu'à 90 % de baisse des ventes en 2020. En 2021, l'influence de nombreux constructeurs de trafic est presque revenue à son niveau d'avant la crise. Cependant, il y a 3 exceptions : le chiffre d'affaires des localisations à proximité de zones qui dépendent de l'emploi (-11%), du tourisme (-23%) et des transports publics (-9,5%) reste à la traîne en 2021.



Les perdants : les centres-villes et les grands centres commerciaux

Les endroits à forte fréquentation ont été évités en masse au cours des deux dernières années et les consommateurs ont davantage commandé en ligne. Le télétravail signifie également que nous faisons nos courses près de chez nous. Si l'on ajoute à cela le fait que le secteur de l'hôtellerie et de la restauration a fermé ses portes pendant longtemps, que les événements ont été annulés et qu'il n'a pas été question de faire du shopping "pour le plaisir" pendant longtemps, vous pouvez deviner où les plus gros coups sont tombés : dans les grandes villes. En 2020, les détaillants ont vu leurs ventes baisser en moyenne de pas moins de 32 %. Cette tendance s'est poursuivie en 2021, même si la perte a heureusement été divisée par deux (-14,5 %).

Les détaillants des grands centres commerciaux ont également vu leurs ventes diminuer fortement, de 29% (2020) et 7% (2021) par rapport à 2019. L'explication est logique : l'"extérieur" était plus sûr que l'"intérieur".


Les gagnants : les petites villes et la périphérie

Le fait d'être plus souvent à la maison signifie que - en partie à cause des restrictions sanitaires - nous achetons plus souvent localement. La commodité (achats rapides, ciblés et sûrs) a également joué un rôle majeur. Il n'est donc pas surprenant de voir que les ventes ont explosé dans les petites villes et dans les zones commerciales périphériques. Dans ces zones, de nombreux détaillants ont lutté pendant des années avec leurs chiffres de vente, mais depuis mars 2020, ils ont vu leurs ventes augmenter de pas moins de 12,5 % en moyenne. En 2021, cette croissance se poursuit à +8,5%.

Les magasins de la périphérie ont également enregistré des performances supérieures à la moyenne au cours des deux dernières années. Ils ont vu leur chiffre d'affaires augmenter en moyenne de 6% (2020) et de 4% (2021) par rapport à 2019.


Vous voulez en savoir plus sur l'impact du covid sur le comportement des clients et des ventes des magasins ?

RetailSonar a de nouveau réalisé une analyse axée sur les données du chiffre d'affaires du commerce de détail de plus de 450 sites de vente au détail en 2021 et est parvenu à de nombreuses autres conclusions, évolutions et tendances surprenantes.

  • Quelles sont les 5 caractéristiques qui déterminent en majeur partie le succès d'un emplacement en 2021 ?
  • La croissance en ligne se poursuit-elle ?
  • Comment le comportement des clients a-t-il changé ?
  • Allons-nous bientôt tous opter pour des succursales moins nombreuses, plus petites et plus rentables ?

Et bien plus encore ! Découvrez-le dans notre rapport de tendances « Retail 2022 : Analyse de l’année 2021 : les changements et chiffres clés dans le secteur du retail » que vous pouvez télécharger gratuitement ci-dessous.

[IMAGE]

Nous animons également un webinar dans lequel nous présenterons ces tendances et analyses afin de vous aider à améliorer votre stratégie de développement.

Lees meer

Van optimalisatie tot slimme groei: de 4 belangrijkste trends voor jouw winkelnetwerk in 2022

Klanten en winkelprestaties veranderen. Wat betekent dit voor je winkelnetwerk? Van optimalisatie, efficiëntie, minder locaties tot slimme groei: dit zijn dé trends voor 2022 volgens de location intelligence experts van RetailSonar.

Corona & koopgedrag: nooit eerder kochten we zo doelgericht

Corona verandert ons winkelgedrag. We winkelden in 2021 minder en korter, maar gaven per bezoek méér uit. Winkels waar klanten zeer efficiënt kunnen shoppen, presteerden nooit beter. Dit zijn de resultaten van onze data-driven analyse!

Omzetverlies grote steden in 2021 gehalveerd, kleine gemeenten nog steeds in de plus

De coronapandemie veranderde het consumentengedrag als nooit tevoren. We kochten vooral lokaal en veel traffic builders vielen plots weg. De omzet van winkels in kleinere gemeenten en periferie steeg, maar bleef ver achter in de grote stadscentra. Hoe ontwikkelde de omzet per type locatie? Dit zijn de cijfers!

Over RetailSonar